Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Théâtre : Royal de Luxe, le retour des Géants dans la rue, article publié le Fri, 29 May 2009 13:04:02 +0200

Le mystère de la caisse, c’est trop magique !
La troupe de théâtre de rue Royal de Luxe, fait son retour, à Nantes les 5 et 6 juin 2009 avant New York et Berlin, avec de nouveaux Géants. Pour un avant-goût de ce prodige, cet article sur le début d'une des épopées havraises, il y a quelques années.
« C’est trop magique ! » Julien, sept ans, exprime bien l’émotion qui a gagné les petites et les grandes personnes présentes, place Jules-Ferry au Havre. Un énorme, bruyant et odorant colis y a été déposé pendant la nuit. Son destinataire, le Petit Géant. Une nouvelle aventure commence.
La grande question, était de savoir quand la Girafe allait sortir de sa caisse. La troupe du Royal de Luxe a l’art du secret et la manière d’en jouer. Car, si tout le monde savait bien qu’il s’agissait bien de cet animal, grâce au tam-tam de la renommée du Grand Géant, bien malin était celui qui, dans l’assistance de plus en plus nombreuse au fil des heures, pouvait dire ce qui allait se passer. Tout au plus pouvait-on dire que le spectacle avait déjà commencé, pour tenir les habitants en haleine jusqu’au dimanche soir. C’est sûr, depuis le vendredi matin, la magie a déjà opéré.
« Je l’ai vue ! Je l’ai vue ! » Ce petit garçon épate ses petits camarades de classes. Ils sont pourtant nombreux à regarder dans les trous et interstices, sinon dans le bas de la caisse, d’où s’échappe de la paille. Les adultes, eux aussi, aimeraient voir, ne serait-ce même qu’entrevoir la fabuleuse créature. Certains sont là depuis longtemps déjà. Ils attendent.
« Elle s’énerve »
Ils attendent, mais la caisse est déjà un spectacle à elle toute seule. Solidement construite en bois, elle a fait le tour du monde, les cachets des postes en font foi : Bhutan, Nigeria, Cook Islands, Muscat, Beijing, Brasilia, New York, Boroko, Chantay, Magyar Post… Au Japon, le colis a même été affranchi au prix de 280 yens, ce n’est pas cher pour un tel volume, et un tel poids ! « Ça pèse bien 50 tonnes », estime Jean-Pierre un retraité de la marine passionné par la saga du Géant. Car c’est bien lui qui l’a envoyé, c’est marqué : « Exp. le Grand Géant ; destinataire, le Petit Géant, Le Havre ». La boîte a même transité par un pays dont il est difficile de déchiffrer le nom. Un pays fabuleux, certainement à en croire le timbre qui figure un lutin. En tout cas, en attendant que les petits hommes de la poste se décident à l’ouvrir, elle fait parler cette boîte, et elle fait rêver.
Ceux qui sont venus le matin, ont pu entendre un souffle rauque, ou une espèce de ronflement. La Girafe devait encore dormir, certainement. « Ça bouge ! Elle y est ! » Ce grand enfant n’en croit pas ses oreilles, ou plutôt si. En effet de grands coups de sabots résonnent depuis l’intérieur. « Elle s’énerve, dira plus tard dans l’après-midi une dame d’une soixantaine d’années, elle n’a pas eu à manger ce midi ». « Elle a trop chaud », surenchérira un vieux monsieur. « On est des grands enfants », assure ce groupe de fans.
« Ça sent drôle »
« Ça sent drôle », dit tout d’un coup cette petite fille qui s’est approchée de la caisse avec ses copines de maternelle. Eh oui ! Même si madame la Girafe a faim, ça ne l’empêche pas de faire ses besoins. Plus loin, trois petits pleurent, effrayés par les coups redoublés de l’animal. « On ne risque rien, il ne faut pas avoir peur », leur dit la maîtresse, sans convaincre. « Je voudrais monter sur la girafe, pour faire la course », s’exclame un futur aventurier du haut de ses cinq ans. Plus loin d’autres enfants jouent avec la paille, c’est tellement rigolo.
Mais va-t-elle surgir de sa caisse, comme a-t-on pu le penser à la lecture du journal, lui-même dans l’expectative. Si certains commencent à en douter, d’autres y croient dur comme fer. « Ils vont attendre la sortie des classes, non, plutôt en fin de journée », peut-on entendre. « La caisse a été endommagée, elle est rafistolée avec des planches mal dégrossies », observe cette maman. « À tous les coups, ça va casser et la tête de la girafe va sortir par là », assure une grand-mère. Alors, sortira, sortira pas, les conversations vont bon train… « On espère », disent-ils tous.
Las, la Girafe, et son petit, se réveilleront le samedi matin à 11 h 00, avant d’entamer une promenade bien méritée à la découverte du Havre. Le Petit Géant, est quant à lui plus matinal. C’est à dix heures, après une bonne nuit au Rond-Point, qu’il a ouvert les yeux pour ensuite les guetter et « préparer la litière de ses protégées en y laissant son odeur pour les habituer », nous a-t-il confié.
Pierre Jambou

Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


PONTCHATEAU_20171111_9099B
PONTCHATEAU_20171111_9066B
PONTCHATEAU_20171111_9044B
PONTCHATEAU_20171111_9042B
PONTCHATEAU_20171111_9019B
PONTCHATEAU_20171111_8991B
299035 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict