Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Endurance équestre : superbe Landivisiau Qatar challenge, article publié le Thu, 12 Feb 2009 09:57:10 +0200


Julien Goachet et Lubiana de Coat Frity haut la main !
C’est une course de toute beauté qu’a remportée Julien Goachet qui révèle en pleine lumière Lubiana de Coat Frity dont l’on pressentait déjà de grandes choses. Le jeune Julien Lafaure arrive peu après sur Kopal de Cabirat. En Amateur élite, c’est Dominique Plassard qui réalise la plus belle performance avec Iambe de Kerrom. Cette édition marquée du sceau d’un partenariat avec le Qatar s’est déroulée dans une excellente ambiance avec la présence des jeunes cavaliers de l’équipe de ce pays venus se qualifier pour les Jeux équestres mondiaux en Malaisie.
Avec un départ nocturne dès 5 h 30 de l’hippodrome de Landivisiau en direction de Plouescat pour la fameuse traversée de la baie du Kernic la première boucle pouvait apparaître comme un tranquille prélude. Cependant dès l’aube il est apparu qu’il y avait comme un petit air de fourmis dans les jambes. De fait l’arrivée sur l’hippodrome marin, paré de tribunes pour les réunions hippiques de l’après-midi et du lendemain, a été bien allant. Que dire, à plus de 18 km/h, de la deuxième revenant au même point par le terrain peu accidenté où s’épanouit le prince artichaut. Ayant foi en leurs chances plusieurs animateurs ont alors creusé des écarts jusqu’alors surtout significatifs après les récupérations. Pour certains observateurs, à la deuxième traversée à marée montante, les plus forts avaient déjà imposé leur loi avec quelques vingt minutes d’avance sur le plus gros de la troupe.
Parmi eux, le futur vainqueur du CEI*** Julien Goachet impressionnant de facilité sur Lubiana de Coat Frity. Côté Amateurs élite, celui aussi de cette catégorie, Dominique Plassard avec Iambe de Kerrom remarqué aux avant-postes dès le point du jour. Le hongre (CSF) de douze ans du cavalier finistérien avait déjà montré ses qualités en terminant 4ème du CEI** du Pertre en 2006 après une septième sur celui de Coatelan la même année.
Le hongre (DSA) de neuf ans confié par Jean-Pierre Le Hégarat à Julien Goachet s’était quant à lui distingué avec une onzième place sur le CEIO*** de Compiègne au mois de mai, toujours associé au cavalier finistérien qui a par ailleurs obtenu de beaux résultats aux Emirats. Ce fils de Ramoth fut un temps entre les mains de Florian Legrand avant que ce dernier ne mette sa carrière entre parenthèse pour reprendre ses études. Déjà, le jeune champion du monde avait détecté toute la puissance de Lubiana. Mais ce beau cheval bai souffrait d’un petit blocage urinaire, aujourd’hui réglé, qui l’empêchait de complètement s’exprimer.
Un beau quatuor
Dans le coup aussi, Rose-Marie Talibart avec sa fidèle Gaétane de l’Arrée à qui Jack Bégaud avait ravi la victoire au sprint sur Lucky de Luc l’an dernier sur cette course. La jeune Finistérienne sera bien placée jusque dans la dernière boucle, ne cédant seulement un peu de terrain que dans la dernière partie. Pour finalement prendre la troisième place au sprint devant Laurie Belle et Héloïse de Galbouan toujours bien en vue depuis le début. La Finistérienne s’était classée treizième avec sa jument anglo-arabe de treize ans sur le CEIO*** de Compiègne. Toutes deux arrivent quatorze minutes après Julien Goachet.
Au départ de ces 22 derniers kilomètres, Rose-Marie était la première à partir grâce à sa fameuse récupération : 6’50’’ sur l’ensemble de l’épreuve ! Mais les trois autres membres du quatuor arrivé ensemble sur la cinquième et la quatrième n’entendaient pas la laisser prendre le large à plus de trois minutes devant. Elle-même comptant que leur efforts répétés pour revenir lui laissent une marge au final.
Cependant Julien Goachet n’a pas attendu d’être sur l’hippodrome pour accentuer sa pression. Les deux cavalières n’ont pas suivi. Un autre Julien si ! A seize ans, Julien Lafaure venu du Sud pour qualifier Kopal de Cabirat s’accroche. Mais cela ne durera pas. Impérieux, Lubiana de Coat Frity part seul. La jument arabe de dix ans du fameux éleveur Jean-Noël Lafaure se voit offrir alors une belle deuxième place à 55’’. Une grande joie pour le père et le fils qui depuis le matin n’a cessé d’être devant. Premier des Pros comme sur les trois première boucles, puis troisième sur les deux suivantes.
La course à la qualification
La bande des quatre dut passer la surmultipliée pour se constituer en princes et autres gros légumes sur la ceinture dorée finistérienne. De Plouescat aux hauteurs de Saint-Derrien, beau détour vers Landivisiau, le relief n’a pas eu raison de tous. Parmi les costauds qui ont bien animé la journée, la Belge Maritza Pereira a livré une belle bagarre avec Taborah de Sier candidate pour la Malaisie. Depuis peu en endurance, elle termine 7ème du CEI*** avec la jument arabe qui lui a été confiée. Un couple déjà premier du 130 CEI*** de Libramont dans son pays en 2007 et 12ème du 160 CEIO*** de Mont le Soie (Championnat de Belgique open). Jusqu’à la troisième boucle, elles navigué dans les mêmes eaux que les futur vainqueurs, faisant aussi la course devant avec Julien Lafaure sur la deuxième. Cependant, elle dut concéder plus de dix minutes sur l’étape Saint-Derrien/Landivisiau. Puis cumuler vingt sur la première boucle de 20 km autour de l’hippodrome et se classant finalement 40 mn derrière Julien Goachet. Une belle performance si l’on considère les 13 classés sur les 22 partants chez les Pros.
A la sixième place, à 35 mn du vainqueur, l’on retrouve Bénédicte Santisteva et Djour de Bozouls. En classant le hongre arabe de douze ans sur sa première trois étoiles, elle ne regrette pas son voyage depuis la région Midi-Pyrénées. Jamais loin de la tête, elle finit au bon rythme de 15,6 km/h, soit la troisième plus forte moyenne sur la dernière boucle (16,25 pour le premier et 16,05 pour le deuxième). Des vitesses finalement comparables aux moyennes générales de l’ensemble de la course. 16,196 pour Lubiana de Coat Frity et 15,295 pour Djour de Bozouls.
Le cinquième est Jean-Marc Manceau avec Inès du Fausset. Un couple déjà remarqué au Pertre où il avait pris la deuxième place à l’automne 2007 après une troisième à Argentan. Le cavalier ne peut donc que se féliciter de passer du CSO à l’endurance puisqu’il obtient son premier classement trois étoiles si joliment. Toujours un peu en retrait de la tête, il réalise une belle opération en finissant à 27’.
Des Qataris heureux !
Ce sont les cavaliers qataris qui se classent à partir de la huitième place. Arrivés 1 h 09’ après Julien Goachet, c’est bien entendu une qualification qu’ils cherchaient avec les chevaux récemment achetés en France. Ils s’y entraînent depuis plusieurs mois sous la houlette de Philippe Tomas tout heureux des bons résultats obtenus à Landivisau. A l’issue de ce rendez-vous breton, ils furent quatre à pouvoir prétendre à un billet pour la Malaisie sur les six engagés. Le cavalier international est d’autant plus satisfait que beaucoup de ses « poulains » découvrent l’endurance depuis peu. A les croire, plutôt versés dans le CSO auparavant, ils apprécient grandement cette reconversion. En tout cas, c’est un vrai bonheur de les voir courir tellement ils montrent d’enthousiasme. A terre, il font aussi preuve d’une bonne humeur très communicative qui a enchanté les personnes présentes ce jour.
Mohammed Sultan Al Suwaidi montait Lasan un hongre arabe de neuf ans né chez Catherine Joly. Avant de changer de mains, il s’était classé 7ème au Saintes-Marie-de-la-Mer avec Jean-Philippe Francès et 8ème à Compiègne avec Sabrina Arnold. Avant Landivisiau, le couple s’est classé 19ème à Saint-Galmier.
Neuvième, Khalid Sanad Al-Nuaimi était associé à Ikbal. La jument arabe de neuf ans née chez Christian Ballansat courait auparavant avec Didier Marion. Le nouveau couple a fini 21ème à Saint-Galmier.
Le dixième est Faleh Nasser Saleh Abugnaïm avec Leonardo. Ce fils de Dahman er Arami*HN, né chez Jane Chinnery et auparavant propriété de Jean-Noël Lafaure, fut 9ème du Mondial 7/8 ans à Compiègne avec Barbara Lissarague. Et quatrième à Saint-Galmier avec son nouveau cavalier !
Le onzième est Hassan Tahous Al-Nuaïmi sur Orpin de Roches. Né chez Christian Vallée et auparavant propriété de Christian Quet, il fut troisième à Ribiers associé à Jean-Philippe Francès. Avec son nouveau cavalier, c’est une 17ème place qu’il a obtenu à Saint-Galmier. Comme le confie Philippe Tomas, les Qataris ne voulaient pas les meilleurs parmi les meilleurs chevaux français pour aller en Malaisie. Plutôt des éléments aux classement significatifs capables de figurer honorablement.
Sandra Floch et Lascar Armor arrivent quelques secondes après le flot des sympathiques Qataris auteurs d’un feu d’artifice sur la ligne. Ce hongre (CS) de neuf ans et fils d’Azur avait pris la dixième place de cette épreuve l’an dernier et la neuvième place du très sélectif CEI** d’Huelgoat cette année en raison des rudes intempéries.
L’Espagnol Oriol Llorrens Torres ferme le ban des Pros classés avec Baraka Ali à deux heures du premier. L’essentiel étant bien d’accrocher une deuxième trois étoiles.
Belle performance de Dominique Plassard
Auteur d’une belle course en tête avec les Pros pendant les quatre première boucles, Dominique Plassard conserve son avantage pour l’emporter chez les Amateurs élite avec Iambe de Kerrom. Ne participant pas à la bagarre finale du CEI***, il baisse le rythme et s’assure donc un beau classement à moins d’une heure de Julien Goachet.
Il est suivi sept minutes plus tard de Pascal Talibart sur Jassan Timothy qui a commencé l’épreuve en accompagnant sa fille Rose-Marie qu’il a ensuite laissée filer. Son hongre (CS) de onze ans fils de Finift des Meures*HN est plein de qualités. D’ailleurs, c’est Julien Goachet lui-même qui lui a offert d’excellentes places comme à Coatélan (3ème), au Pertre (6ème), à Kreuth (10ème du 160 CEI***) ou Plésidy (4ème en 2007).
Juste après c’est Nicolas Doyon qui prend la troisième place avec Jurjura de Lux. Un beau satisfecit pour le cavalier des Pays de Loire et la jument arabe de onze ans si l’on considère qu’il n’y eut que quatre classés sur les seize partants de la VLAEGP. Nicole Doigon est la quatrième et dernière à 1 h avec Kanelle Cathare. Un bon résultat pour la jument arabe de dix ans qui courait pour la première fois sur cette distance.
Le président du jury vétérinaire Grégory Ghyoros a avancé une explication au laminage des Amateurs à partir d’une observation des boiteries. Il a conseillé aux cavaliers d’éviter de couvrir les chevaux comme il a pu le voir aux arrivées. Il est probable que les brusques changements de température aient eu raison de plus d’une monture, notamment à la ventée baie du Kernic. Une leçon à retenir.
Pierre Jambou
Un compte-rendu du Landivisiau Qatar challenge couru sur 160 km (CEI*** et Amateur élite Grand prix) le 11 août 2008

Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


PONTCHATEAU_20171111_9099B
PONTCHATEAU_20171111_9066B
PONTCHATEAU_20171111_9044B
PONTCHATEAU_20171111_9042B
PONTCHATEAU_20171111_9019B
PONTCHATEAU_20171111_8991B
299035 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict