Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Endurance équestre : les Français vice-champions du monde juniors à Abou Dabi, article publié le Fri, 30 Dec 2011 10:17:52 +0200


Léa Vogler : une belle épopée dans les sables du désert

L’équipe de France d’endurance équestre a obtenu la médaille d’argent au Championnat du monde Juniors Al Wathba qui s’est déroulé à Abou Dabi, le 10 décembre 2011, aux Emirats arabes unis (EAU) sur 120 km. C’est l’Uruguay qui a décroché le titre. Ce pays qui compte déjà pour l’exportation de ses chevaux se met en lumière avec cette position en or. C’est l’Australie, autre grand pourvoyeur de montures endurantes, qui emporte le bronze. Léa Vogler, qui a défendu les couleurs tricolores avec Lisa Riou, Nina Lissarrague et Julien Lafaure, nous fait part de ses impressions.

La France a joué collectif. Dans la continuité de la tactique de l’ancien entraîneur national Jean-Louis Leclerc. Bénédicte Edmond, qui a pris les rênes de l’équipe de France d’endurance équestre, a conforté les jeunes Français dans l’élite mondiale. Ils sont vice-champions du monde sur 120 km CEI**j à Abu Dhabi (UAE). Champions à Babolna en Hongrie en 2009, ils concèdent leur titre à de jeunes Uruguayens qui signent une caracolante entrée au plus haut niveau.
Premier d’entre eux et premier tout court, c’est Martin Stirling avec Vendaval. La deuxième de l’épreuve est l’Australienne Allix Jones associée à Castlebar Moonlight. Oriana Ricca, Uruguayenne, est troisième sur Hunter Toro. Sa compatriote Maria Pereira, septième avec Mi Jade. Quatrième Uruguayen, Juan Pablo Viana se classe dix-neuvième avec Larkeena Del.
Pour la France, Nina Lissarrague est onzième avec Al Jaimie de Bozouls, suivie de Léa Vogler sur Al Abjar et Julien Lafaure montant Petra Cabirat. Lisa Riou est 17ème avec Favela.
Brooke Warner sur Safira Kunama est la deuxième Australienne, à la 16ème place. Alexandra Toft, 37ème avec High Society TE, permet à son équipe de monter sur la troisième marche du podium.
Les USA sont quatrièmes avec notamment Kelsey Russel qui est sixième sur Gold Raven. L’Argentine cinquième avec d’abord la belle quatrième place de Manuela Basombrio sur Tio Langa. La Nouvelle-Zélande est sixième, la République tchèque septième, l’Espagne huitième, la Belgique neuvième, le Brésil dixième, les Pays-Bas onzièmes, l’Autriche douzième... Les Emirats arabes unis, pays hôte, ne sont que 16ème malgré la cinquième place de Sheikh Khalifa bin Mohamed al Hamed sur Ultimo, car il est le seul qualifié de son équipe. Les Emiratis furent médaillés d’or et d’argent en individuel et vice-champions du monde à Babolna.
79 jeunes cavaliers de moins de 21 ans et représentant trente pays ont participé à ce Championnat du monde Juniors à Abu Dhabi. 48 couples se sont classés.

Equipe de France « soudée »

« Le plus grand plaisir de ce championnat fut l'esprit d'une équipe des plus soudée, raconte Léa Vogler, où, chacun à sa place, a permis d'obtenir cette médaille !
« La stratégie était très simple, faire une course d'équipe pour viser les médailles, avancer sur un pied de 22 km/h et respecter toutes les parties piégeuses (sable profond, dunes de sable), afin de ne prendre aucun risque », précise-t-elle.
« Les chevaux ont très bien supporté le voyage. Les conditions météo étaient clémentes. Nos chevaux étaient très bien entraînés à galoper. »
Son cheval Al Abjar, confie Léa, « a été surpris en début de course par l'agitation et le stress autour de lui. C'est pour ça, je pense, que sa récupération cardiaque sur les deux premiers vet, a été moins bonne que d’habitude, mais c'est rentré dans l'ordre dès le troisième vet ! Il a fini dans un état de fraîcheur époustouflant ! »

Uruguayens offensifs

« L'Uruguay est vraiment la nation montante de la discipline », pense-t-elle. « Ses cavaliers sont habitués à des courses très rapides (de part leur tradition de "raid" sur 100 km). » Elle souligne que « ces chevaux, au mois de décembre, sont en plein été chez eux, et ont bénéficié d’une meilleure adaptation à la chaleur » des Emirats. « Ils ont eu une tactique plus agressive que la nôtre. » Peut-être qu’à l'avenir, faudra-t-il faire des choix plus offensifs, s’interroge-t-elle. « L'Australie confirme qu'elle est une grande nation d'endurance », relève-t-elle aussi.

« La préparation sur place a été surtout technique : nombreuses reconnaissances de la piste, étude des parties de dunes et de sable, et préparation de la tactique de course ! Les chevaux sont arrivés quatre jours avant l'épreuve, nous avons consacré ce temps à la récupération du voyage (36 heures) ! », explique Léa.

« Nous avons été très bien accueillis, tout a été fait pour le confort des chevaux et le nôtre ! », s’enchante-t-elle.

« Je tiens à remercier particulièrement le staff fédéral ! Un, pour la confiance qu'ils ont accordée à mon team ! Deux, pour leur appui du jour de la sélection jusqu'au championnat ! », conclut la jeune cavalière.

Pierre Jambou

Photo d’archives : Léa Vogler avec Lena Star à Compiègne le 23 août 2009

Lire également le témoignage de Jean-Luc Riou le père de Lisa Riou, l'autre cavalière bretonne de l'équipe de France, sur le site du Corema où vous pouvez aussi retrouver les résultats complets
http://www.nationales-bretonnes.org/article.php?sid=1397


Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


BANNALEC_20170924_3179
BANNALEC_20170924_3160
BANNALEC_20170924_3148
BANNALEC_20170924_3147
BANNALEC_20170924_3135
BANNALEC_20170924_3122
291460 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict