Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Endurance équestre : Lisa Riou au Championnat du monde, article publié le Wed, 09 Sep 2009 17:32:44 +0200


La belle aventure d'une jeune de l'équipe de France
A seize ans, Lisa Riou figure déjà parmi la crème de l’endurance équestre. Elle est notamment championne d’Europe junior 2008 par équipe avec Iaquib Armor à Oviedo. En couple cette fois avec Favela, elle vient de se classer quatrième du très relevé et disputé 130 km CEI** de Rambouillet. Une des épreuves qui servait de support au sélectionneur national Jean-Louis Leclerc en vue du Championnat du monde des jeunes cavaliers de moins de 21 ans qui se déroulera en Hongrie début septembre. La jolie et déjà riche histoire de cette jeune et prometteuse cavalière qui vient de Bretagne et a donc son ticket pour Babolna.
Plusieurs fois sélectionnée en équipe de France jeune d’endurance équestre, Lisa Riou vit une belle aventure à haut niveau depuis deux belles années. Ce jour-là à Huelgoat a sonné le cor d’une renommée qui n’a fait que grandir depuis. Comme si son écho rebondissait sans fin depuis les fameux chaos granitiques où flotte la légende du roi Arhur et de Merlin l’Enchanteur. Ce dimanche de Pâques en avril 2007, c’est une petite princesse de quatorze ans qui déboule le long du lac, montée sur Iaquib Armor pour un superbe sprint à l’arrivée du 120 km CEI**. Avec trois ténors, Stéphanie Arnal sur Indian Tawfik, Jean-Michel Grimal sur Lellig Armor, deux adultes et cavaliers expérimentés, et Rose-Marie Talibart sur Gaétane de l’Arrée, une jeune Bretonne aussi mais plus âgée et qui défendait son titre sur l’épreuve, à domicile. C’est dans cet ordre inchangé à l’issue des contrôles vétérinaires, Lisa étant quatrième, que seront classés, dans un bouquet de secondes, les concurrents de la sélective épreuve internationale.
C’est un grand bonheur pour Lisa et toute sa famille, son père Jean-Luc, sa mère Sylvie et son jeune frère Guillaume, tous cavaliers. C’est aussi un moment clef, car c’est à la fois l’aboutissement de tout un cycle et le début d’un autre. Née en décembre, Lisa a enfin pu courir en concours d’endurance international sur 120 km en 2006, l’année de ses quatorze ans, comme l’impose le réglement. Elle a commencé avec son épatant poney pie Jackson Armor, dont il sera question plus loin, à Huelgoat aussi mais le résultat n’est pas significatif. A l’automne, c’est autre chose puisqu’elle se classe sixième du très disputé CEI** du Pertre (Ille& Vilaine) avec Lasco du Prat, un autre cheval de la famille appelé lui aussi à briller. Pour terminer la saison, Lisa s’aligne aussi avec Jackson Armor sur le 120 km CEIO*** de Pau, se classant honorablement sur son premier concours en d’endurance international officiel trois étoiles, parmi les meilleurs dans ce prélude du championnat d’Europe.
Une histoire de randonnée
Que de petites courses et d’engagements en Bretagne pour en arriver à ce stade. En fait, ses parents se sont passionnés pour le cheval en découvrant tout d’abord la randonnée entre amis. Et de fil en aiguille l’endurance, avec des amis aussi. Avec leurs propres moyens, elle est infirmière et lui informaticien, ils se sont constitué une magnifique écurie au fur et à mesure, en trouvant pour peu cher des chevaux qui se révèlent très bons. Sylvie a le nez et Jean-Luc, s’il l’a aussi, est féru de génétique. Rachetant et retapant une vieille ferme, ils se sont installés dans les Montagnes noires du centre Finistère, un lieu idéal pour entraîner les chevaux avec à la fois du plat, sur l’ancienne voie de chemin de fer, et le dénivelé du Massif armoricain. Un petit paradis où vont grandir leurs deux enfants qui vont ainsi monter dès le plus jeune âge.
Lisa se forme aussi en centre équestre, elle a le galop 7, pratique un peu le CSO (plus aujourd’hui), mais c’est vraiment l’endurance qui lui plaît. Il faut dire qu’en Bretagne et surtout dans le Finistère, les concours ne manquent pas, beaux et diversifiés, avec, ce qui ne gâche rien, une ambiance formidable et une saine émulation, beaucoup de jeunes dont pas mal de filles ! Pas mal d’anciens, aussi, jamais avares de conseils ou d’une bonne blague, ce qui forme un joyeux mélange. Avec un élevage et des chevaux dont la qualité ne cesse de s’améliorer, les amateurs et les professionnels se côtoyent et échangent dans un ensemble à la fois rigoureux et décontracté. A vrai dire, un terrain d’apprentissage idéal pour les enfants et les adolescents.
Champion de père
Le cadre général ne suffit pas pour progresser à haut niveau. C’est l’investissement de toute la famille qui permet d’atteindre ces sommets. Jean-Luc, sportif dans l’âme, s’est lui aussi investi dans l’endurance en tant que cavalier international, rivalisant avec les meilleurs dont le Français Jack Bégaud, le numéro un mondial. Il a même réussi à organiser et aménager son temps de travail pour pouvoir entraîner ses chevaux. En endurance, c’est indispensable, de même qu’une bonne connaissance de la nutrition et du bien-être des chevaux en général. Ce sont des heures et des heures de préparation et chevauchées qui sont nécessaires pour courir sans dommage et avec succès sur longue distance. La réussite de Lisa, c’est aussi celle de son père, et vice versa. Sylvie, s’investissant davantage dans l’assistance et ne courant qu’en préparation sur de petites courses, Guillaume, plus jeune et encore un pied dans le foot comme son père auparavant, ne commençant que maintenant à s’investir sur plus grande distance.
C’est donc ensemble qu’ils ont franchi les divers et nombreux paliers, Lisa se révélant très douée. Une des clefs de ses succès réside aussi dans l’amour qu’elle porte aux chevaux. Une connaissance et une complicité qui naît en passant beaucoup de temps en leur compagnie.
L’équipe de France
Sa quatrième place à Huelgoat n’est donc pas passée inaperçue du sélectionneur national Jean-Louis Leclerc. Ce sera, avec Iaquib bien sûr, son ticket pour l’équipe de France, et ses stages bien formateurs. Ainsi en août 2007, quelques jours après avoir été sacrée championne de Bretagne sur 90 km avec Indices, cheval de leur ami André Léal, elle est à Kreuth en Allemagne. C’est déjà une autre dimension. Elle s’y classe troisième sur le CEI***jeunes, le couple confirmant toutes ses qualités.
Quelques semaines plus tard, de retour en Bretagne, c’est une course d’anthologie qu’elle remporte sur le difficile 120 km CEI** de Coatélan à Plougonven dans le Finistère, associée une nouvelle fois à Indices. Courant en compagnie de son père montant le fantasque Jackson Armor, qui décide de s’arrêter vers la fin de la dernière boucle, alors qu’ils sont en tête talonnés par Jack Bégaud, elle baisse de rythme et se fait rattrapper avant que Jackson ne reparte de plus belle embarquant son copain Indices, laissant sur place, admiratif, le très grand champion associé à Farasa.
Un peu plus d’un mois après Lisa, est à nouveau rendez-vous du 120 km CEIO*** de Pau, avec Iaquib cette fois. Le couple y prend une belle quatrième place, s’inscrivant une nouvelle fois dans le paysage de l’élite. En mai 2008, ils prendront le chemin d’Oviedo pour le CEI***j, championnat d’Espagne juniors, où ils seront onzièmes. Une répétition du championnat d’Europe qui s’y tient en septembre et où notre couple, neuvième, contribue à la victoire de l’équipe de France. Sa copine Lucie Marin étant championne d’Europe à titre individuel avec Lamiah El Oued.
Nouvelle sélection pour Pau fin 2008 pour le 120 km CEIO*** avec cette fois Favela, confiée par le cavalier et éleveur breton Jean-Yves Le Roy. Lisa révèle la grande classe en vitesse de la jument dont on ne connaissait que les bonnes performances en fond sur 160 km, à la surprise de bien des observateurs, en prenant la sixième place. Le résultat d’une excellente préparation par Lisa elle-même. L’expérience de la jeune cavalière a parlé.
Renouveler l’écurie
Entretemps l’écurie s’est agrandie suite à la vente de l’excellent Lasco du Prat qui a brillé par ailleurs avec Jean-Luc. Il faut préparer l’avenir, il ne suffit pas d’être bonne cavalière, il faut aussi des bons chevaux pour courir à haut niveau. Lisa fait donc travailler les petits nouveaux comme Nikel Kermorvan (13ème et 11ème sur 130 km à Tartas et Huelgoat) et Ourkib de Lozelle (4ème des jeunes chevaux de sept ans sur 90 km au grand rendez-vous d’Uzès).
Début juin 2009, Lisa a deux rendez-vous importants. Dans la perspective du championnat du monde des jeunes cavaliers de moins de 21 ans à Balbona en Hongrie le 5 septembre 2009, le sélectionneur national Jean-Louis Leclerc doit faire son choix en se basant sur deux épreuves. Le 130 km CEIO**j de Compiègne et le 130 km CEI** de Rambouillet. Un stage de préparation est prévu à la Motte-Beuvron avec Philippe Tomas. Le cavalier international français, qui a préparé avec succès l’équipe du Qatar pour le championnat du monde de Malaisie, est désormais chargé des jeunes de l’équipe de France. Une équipe où l’ambiance est excellente car les jeunes s’entendent bien, confie Lisa. Et la venue du sympathique Philippe Tomas, fort enrichissante dit-elle, y est très appréciée.
Lisa s’est donc engagée avec Iaquib à Compiègne où le plateau est très relevé. Le couple fait une très belle course jusque vers la fin de la dernière boucle où il figure parmi les premiers. Mais à six kilomètres de l’arrivée, l’improbable se produit. Iaquib se met à boiter, victime d’une fracture d’un os du carpe. C’est la désolation dans la famille Riou. Mais elle se mobilise aussitôt pour sauver son champion qui sera opéré dans la meilleure clinique spécialisée de la région parisienne. Aujourd’hui, il est en convalescence à la maison et il est bien difficile de se prononcer sur la suite de sa carrière sportive.
Il leur fallu changer de plan pour espérer participer au championnat du monde. Initialement, Lisa devait courir sur le 160 km CEI*** de Rambouillet avec Favela le week-end suivant. En concertation avec Jean-Yves Le Roy, son propriétaire, ils décident donc de plutôt s’engager sur le 130 km CEI**. C’est un formidable succès ! Pourtant plus préparée pour le fond que le demi-fond, Favela s’illustre brillamment en se classant quatrième face à de nombreux concurrents de haute lignée, à la mesure de l’enjeu.
Il nous reste donc à palpiter avec Lisa et Favela et les jeunes de l’équipe de France d’endurance équestre. La discipline qui ramène, rappelons-le, le plus de médailles au pays, et ce sans les moyens accordés aux autres.
Pierre Jambou
Notre photo, Lisa et Iaquib Armor (champions d'Europe par équipe) lors d'une course d'entraînement à Moustoir'Ac dans le Morbihan
Lire également les impressions de Lisa dans le numéro d'août-septembre du magazine "Cavalière"

Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


PONTCHATEAU_20171111_9099B
PONTCHATEAU_20171111_9066B
PONTCHATEAU_20171111_9044B
PONTCHATEAU_20171111_9042B
PONTCHATEAU_20171111_9019B
PONTCHATEAU_20171111_8991B
299035 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict