Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Endurance équestre : Huelgoat en avance d'une semaine, article publié le Mon, 08 Mar 2010 22:17:29 +0200


Sans coucou ni vachettes !
C’est tarte ! Le premier CEI** de l’année qui a lieu habituellement le week-end de Pâques a dû avancer sa date pour s’assurer de ne pas sombrer dans le chaos face à un coucou qui s’essaie au bluegrass.
Si les organisateurs d’Huelgoat, c’est tout à leur honneur, ne veulent pas polémiquer, force tout de même est de constater, et nul besoin d’être médecin légiste pour cela, que l’on aurait voulu tuer le fameux raid des Montagnes noires que l’on ne s’y serait pas pris autrement ! Historiquement, ce rendez-vous d’envergure a lieu le week-end de Pâques, attirant en Bretagne plusieurs cavaliers du Sud et d’ailleurs parmi les meilleurs. Une victoire ou une bonne performance ici vaut son pesant d’appréciation de la part des observateurs avertis.
Cette année, les réunions de calendrier des organisateurs dont l’on se demande à quoi elles servent en dehors du “pousse-toi de là que je m’y mette !”, ont tourné aux travaux manuels. Où, comment fabriquer un cercueil avec quatre planches de pin des Landes pour y mettre les œufs de ces têtus de Bretons qui persisteraient à croire que les cloches vont et reviennent de Rome tous les ans à la même époque ! C’est oublier que dans ce coin du centre du Finistère qui n’est pas connu pour vénérer ostensiblement la calotte l’on descend quelque peu des chevaliers de la T able ronde et du roi Arthur. Ce n’est pas une pierre dans leur jardin qui a fait font peur aux gardiens du fameux chaos. Tartas, c’est plat. Est-ce bien un terrain de jeu vraiment valorisant pour les destriers de nobles guerriers et fières amazones ? L’on pouvait en douter et se dire que ce coucou-là n’empêcherait pas les hirondelles d’annoncer le printemps en Bretagne.
Henri Baller et son équipe ont donc calé leur long week-end à la date habituelle. Avec deux jours de courses, le 100 km CEI* le samedi et le 130 km CEI** le dimanche, le lundi férié permettant de bien lisser le tout. Une bien belle occasion pour les cavaliers de rentabiliser un déplacement en pouvant qualifier des chevaux sur les deux concours. S’il fallait s’attendre à des défections pour des raisons géographiques, une bonne tenue pouvait cependant être espérée. Même si l’équilibre budgétaire est toujours une gageure, la trésorerie de la précédente édition permettait de prendre le risque.
Le coup des sélections pour Lexington !
Si les celtes n’ont bien peur que d’une seule chose, c’est que le ciel ne leur tombe sur la tête, c’est pourtant bien ce qui est arrivé ! Comme la pluie sur le pré-ride des Jeux équestres mondiaux à Lexington dans le Kentucky au mois d’octobre dernier. Le sélectionneur national Jean-Louis Leclerc a annoncé que la course landaise servirait de support à son travail. Ce ne sont pourtant pas des vachettes qu’il conviendrait d’envoyer brouter l’herbe bleue de cette contrée américaine. Plus question donc de bluettes à la pierre tremblante d’Huelgoat. Tous les prétendants à l’équipe de France doivent obligatoirement se montrer sur les pistes sabloneuses des pinèdes, de la canopée desquelles le sphinx les contemplera juché sur ses échasses.
Laissons-là les terres de Napoléon le Petit que dans trente-neuf siècles encor l’on célèbrera pour y avoir vu se surpasser les dignes successeurs de Nelson qui, bien au-delà du golfe de Gascogne, se devaient de triompher dans la capitale mondiale du cheval. Du côté de l’Armorique, plutôt que de de se résoudre à organiser une kermesse de village, fut-il irréductible, il a été décidé de changer la date des épreuves. Ceci aussitôt connue la nouvelle, c’est-à-dire tardivement. Une demande aussi des cavaliers bretons confrontés à un choix pas même cornélien puisqu’embarqués dans cette feria sans avoir à récurer leur conscience à la lessive Saint-Marc.
A quelques semaines de l’évenement, la réactivité des acteurs d’Huelgoat et la solidarité des autre organisateurs bretons a fait merveille. Programmés les 3 et 4 avril, il s’est avéré plus judicieux d’avancer la date. Reculer aurait porté préjudice aux 100 km CEI* et 130 km CEI** de Coatélan/Plougoven programmés mi-mai dans le Finistère aussi. C’est donc le samedi 27 mars, une semaine avant qui a été retenu en échangeant le week-end avec le concours de Plouzévédé (20, 40, 60 km) dans le Finistère. Ce joli rendez-vous organisé par Yann et Jackie Autret, pionniers et piliers de l’endurance, devant du coup être retardé d’une heure à cause de la marée. Eh oui, les chevaux doivent y traverser la fameuse baie du Kernic.
Vallonné et sec
Cependant, les deux CEI se tiendront le même jour. Plus possible de courir les deux donc pour un même cavalier. Quel que soit le choix de la distance, le terrain sera apprécié indique Henri Baller qui est lui-même cavalier et connaît plusieurs circuits français. C’est le même que celui de l’édition 2009. Sec et vallonné avec aussi de bonne portion roulante sur l’ancienne voie ferrée. Des courses où les jeunes chevaux peuvent s’exprimer de différentes façons et où les plus expérimentés se livrer à une sérieuse et pleine compétition, dit-il.
Beaucoup de stress pour les organisateurs qui ont dû obtenir le feu vert de la FEI via la FFE. Une réponse parvenue avec suspense, le 15 février, même si elle paraissait acquise, quand l’on sait toutes les autorisations qu’il faut demander. Si l’accord n’avait pas été obtenu, le rendez-vous d’Huelgoat aurait été annulé. Ce changement opéré, Henri Baller a dû procéder à quelques retouches logistiques. Départ et arrivée ont toujours lieu au bord du lac mais les boxes ne seront plus au stade sur les hauteurs. L’endroit étant pris. Le nouveau point de rassemblement est au CAL, salle communale et ses abords de l’autre côté du lac. Il y a de l’espace et le passage des chevaux d’un point à l’autre devrait créer une ambiance encore plus sympathique.
Innovation cette édition, le repas de clôture, au CAL aussi, est offert ce qui devrait vivifier une convivialité déjà bien renommée.
Pierre Jambou
Photo : Rose-Marie Talibart et Gaétane de l'Arrée, vainqueurs sur 130 km Amateur élite et au scratch
Lire également dans le numéro de mars 2010 du magazine "Raid équestre"
http://www.raidequestre.fr

Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


BANNALEC_20170924_3179
BANNALEC_20170924_3160
BANNALEC_20170924_3148
BANNALEC_20170924_3147
BANNALEC_20170924_3135
BANNALEC_20170924_3122
291460 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict