Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Cinéma : les années 60 au festival les Passeurs de Lumière, article publié le Sun, 24 Nov 2013 19:05:38 +0200


Mythologies, révolutions en débat, Mai 68 vu par Charlie Hebdo, un bal d’images
Films, expositions, rencontres-débats et diverses animations, le festival les Passeurs de Lumière reste fidèle à sa démarche de qualité et donne rendez-vous à Bannalec et alentours dans le Finistère avec pour temps fort le week-end du 29 novembre au 1er décembre 2013.
Les années soixante offrent au regard des facettes qui n’en finissent pas de fasciner dans tous les domaines. Pour le moins mythologiques et révolutionnaires elles sont un beau champ d’exploration pour le décryptage des images cher au cinéaste Michel Dupuy. Le créateur, président et directeur artistique du festival les Passeurs de Lumière a encore concocté un programme riche et diversifié. Pour cette cinquième édition, rendez-vous donc pour la deuxième année consécutive à Bannalec jusqu’au dernier week-end de novembre et aussi à Moëlan-sur-Mer, Quimperlé et Rosporden, en Sud Cornouaille.
Grands films emblématiques comme « Les dimanches de Ville d’Avray », Oscar du meilleur film étranger en 1963, projection en présence du réalisateur Serge Bourguignon et suivie d’un débat ; « Le procès de Jeanne d’Arc » de Robert Bresson ; « Avoir 20 ans dans les Aurès » de René Vautier, précédé de films courts de l’auteur et suivi d’un débat en présence de Moïra Vautier, productrice et Youen Branellec, chanteur ; « Porcile » de Pier Paolo Pasolini, décryptage par Alain Naze ; « Le joli Mai » de Chris Marker et Pierre Lhomme ; grand clin d’œil aussi avec « American graffiti » en drive-in plutôt sympa avec voitures de collection…
Autour de Michaël Gaumnitz
L’association Label Image, qui organise le festival, se donne aussi pour objectif de mettre en lumière un cinéaste, ceci au travers d’un prix pour la deuxième année consécutive. Après Christophe Loizillon, récompensé en 2012 (un opuscule spécialement réalisé et édité y sera disponible), c’est Michaël Gaumnitz qui est célébré. L’on pourra notamment y voir « Seuls contre Hitler ».
Le festival a de même pour intention de montrer de nouvelles images ou autres « pas vu à la télé ». Pour ce faire, il donne « Carte blanche » à et en présence notamment de Johanna Dauve en partenariat avec Blow-Up/Arte et BSC News. Dans cet esprit critique et d’ouverture le festival travaille depuis le début en amont en direction du public scolaire sous forme de diverses interventions comme celle de la vidéaste avec les collèges.
Evénement national à ne pas manquer en avant-première, le montage de l’exposition « Mai 68 vu par les dessinateurs de Charlie Hebdo », une coproduction Label Image/Charlie Hebdo. Le directeur du fameux hebdomadaire, le dessinateur Charb ainsi que son confrère Tignous seront présents. A noter en plus, un rendez-vous public avec Charb.
Autre temps fort, en présence des dessinateurs, le débat « le polar, la BD, la musique des années 60 : la grande révolution culturelle ? » avec aussi Patrick Raynal, Jean-Bernard Pouy, Gilbert Cariou, Gwen Le Rest… Beau moment aussi en perspective avec l’inénarrable Jibé Pouy , « Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour », un livre de Georges Perec. « Nos années 60 : les mythologiques », un film de Patrick Cabouat à ne pas rater non plus.
Le cinéma, cela se fabrique. L’an dernier, l’idée d’un tournage associant la population avait rencontré un vif succès auprès de nombreux habitants qui se sont costumés avec bonheur. Le sujet en était l’arrêt, forcé, du général de Gaulle à Bannalec sur la route de Quimper à Lorient après la Libération. Un événément immortalisé par le photographe René Thersiquel (le père du réputé et regretté photographe Michel Thersiquel). Le cinéaste Michel Dupuy a donc réalisé dans la bonne humeur et facétie générale un court-métrage, « De Gaulle à Bannalec, libre ! », à voir bien sûr… Il récidive cette année sur le thème des années soixante, avec notamment le concours des élèves en option cinéma du lycée Saint-Louis de Lorient.
Que seraient les années 60 sans bal ? Il y en donc un, animé par le groupe de rockabilly The Dalan Fly-Cats !
Pierre Jambou
Toutes les information sur le site du festival les Passeurs de Lumière
http://www.festivallespasseursdelumiere.fr
Photo : sur le tournage de « De Gaulle à Bannalec, libre ! » de Michel Dupuy


Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


BANNALEC_20170924_3179
BANNALEC_20170924_3160
BANNALEC_20170924_3148
BANNALEC_20170924_3147
BANNALEC_20170924_3135
BANNALEC_20170924_3122
291460 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict